Hydroponie : La start-up Eco Farm au défit du changement climatique

Alors que le changement climatique, la raréfaction des ressources en eau et la dégradation des sols sont au cœur de tous les débats, l’agriculture hydroponique pourrait en partie être la solution à ces problèmes. 

Si cette technique a autant le vent en poupe, c’est aussi parce qu’elle possède un formidable atout écologique : la préservation de la ressource en eau. Selon les études, cette nouvelle technique agricole permet d’économiser jusqu’à 95 % d’eau. L’hydroponie offre également des rendements nettement supérieurs à l’agriculture traditionnelle en pleine terre et cela sans usage de pesticides.

C’est dans ce contexte, que deux jeunes entrepreneurs Mohamed Houmed Mohamed et Dimis Daoud Ahmed ont crée la start-up “ECOFARM” à Djibouti. Des bancs du lycée jusqu’à maintenant, ils ont travaillé ensemble pour repérer et apporter des solutions innovantes aux défis environnementaux à Djibouti.

Leur jeune entreprise ambitionne aujourd’hui de développer la production hors-sol et diversifier l’offre dans le pays en termes de fruits et de légumes. En effet, Djibouti souffre d’un déficit en terres cultivables et en eau qui aggrave les problèmes d’insécurité alimentaire et de production agricole. Le projet d’agriculture hydroponique d’ECOFARM permettrait d’améliorer la productivité agricole des populations rurales et réduire ainsi leur vulnérabilité face au changement climatique.  

Mohamed Houmed Mohamed

 

Dimis Daoud Ahmed

 

 

 

 

L’hydroponie, comment ça marche ?

L’hydroponie, c’est la culture de végétaux sans sol, et dans l’eau. Les plantes grandissent dans des bacs d’eau mélangée à une solution qui apporte des sels minéraux et des nutriments essentiels à la plante. Les supports de culture pour les plantes remplaçant la terre peuvent être constitués de billes d’argile, de mousse synthétique ou laine de roche. L’hydroponie permet de cultiver des plantes, des légumes et végétaux. C’est une agriculture innovante adaptée aux évolutions climatiques et respectueuse de l’environnement d’autant qu’elle offre la meilleure solution pour optimiser la consommation d’eau, des pesticides et des engrais.

hydroponics, agriculture, green-4447704.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos deux jeunes entrepreneurs djiboutiens se sont lancés dans ce projet innovant et inspirant. Ils sont aujourd’hui en passe de le réaliser grâce à un concours national qui leur donnerait un coup de boost. Le programme appelé D Start-Up et organisé par le Fonds Souverain de Djibouti, récompense les projets innovateurs de jeunes entrepreneurs et entrepreneuses djiboutiens. 

On leur souhaite bonne chance !

 

2 réflexions sur “Hydroponie : La start-up Eco Farm au défit du changement climatique”

  1. Ca a l’air très intéressant pour l’agriculture chez nous à Djib. Hate de voir les résultats d’eco Farm.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.